Expatriation

S’installer à Montréal, mon récit et mes conseils de préparation avant le départ

Coucou ^^
Je l’ai annoncé il y a quelques jours sur mon IGTV, j’ai changé de pays ! Désormais je suis résidente permanente au Canada et j’ai choisi Montréal pour démarrer ma nouvelle aventure. Le blog va un peu dévier les prochaines semaines, je pense partager avec vous mes impressions, ma préparation, etc.

Je commence la série d’articles avec une étape importante avant de venir s’installer ici.

On est tous d’accord que chaque expérience d’expatriation est différente. Ce que je souhaite partager avec vous c’est mon propre vécu, qui sait, cela peut aider quelques-uns d’entre vous 🙂

Par préparation, je voulais dire tout ce qui est organisation des affaires, etc. Et non pas les démarches administratives et paperasses…

J’avoue que c’est une étape stressante, du coup, plus on s’y met tôt, mieux c’est…

1# Faire une to-do list

J’y reviendrai prochainement en détails. Pour vous organiser, Il n’ y a pas mieux qu’une check-list pour ne rien oublier. Personnellement, j’adore faire mes listes manuellement et non pas en utilisant des appli.

La liste est parfaite pour savoir par où commencer et s’organiser en conséquent.

2# Trier, trier et encore trier

J’insiste parce que oui, faire un seul tri ne sera pas suffisant ! Bah quoi ?! Autrement ça sera très facile.

Le tri concerne spécialement les habits, les cosmétiques et soins,…
Je pensais que j’étais quelqu’un qui se détache difficilement de ses biens eh bien cela n’a pas été le cas ! Quand j’ai regardé ma garde-robe après le premier tri, j’étais impressionnée.

Disons que j’ai commencé à trier un peu plus d’un mois à l’avance, ce qui m’a permis de savoir quoi garder et quoi donner.

Inutile de trimbaler des vêtements dont on ne va pas se servir, c’est du gâchis. De plus, ce n’est pas comme si j’allais m’installer sur une île déserte 🙂

Et ça sera une occasion pour renouveler ma garde-robe ! Bon, va falloir se retenir les premiers mois quand même.

3# Jeter, vendre, donner …

Sur ce point, j’ai vraiment été chanceuse. Je n’avais pas l’obligation de vider mon appartement. Alors, les grands meubles, électroménagers, etc. Je n’avais pas à m’en occuper.

J’ai vendu un peu de vaisselles et des articles de puéricultures. Le reste des affaires a été donné à des amis ou mis dans des cartons, ma famille s’occupera de les donner à des associations caritatives. Si vous connaissez des adresses d’associations sérieuses, merci de le partager avec moi en commentaires.

Pour la vente, je vous conseillerai le site Tayara.tn, plutôt que les pages Facebook (j’en ai vu de toutes les couleurs). Pourquoi Tayara.tn ? Parce qu’à 99% des cas, les gens appellent et ne s’éternisent pas. Plus important encore, on est épargné du fameux «Prix STP» sur Facebook ! Ce truc qui m’exaspère et que je ne comprendrai jamais.

Autre observation, les pages Facebook ne sont pas toutes honnêtes, dans le sens où certains admins suppriment carrément les annonces même si elles répondent parfaitement aux règlements de la page rien que pour mettre en avant les leurs, Bref, c’est tout un monde !

Si vous vous posez la question de savoir si on peut emmener nos grands meubles et tout, cela reviendrai très très cher depuis la Tunisie, n’y pensez même pas 🙂
Pour d’autres pays comme la France c’est possible, je sais qu’il y a même des facilités dans la procédure et puis ça ne coûte pas un bras.

4# S’armer de cartons

Pas facile de s’en sortir sans. Pour les avoir, j’ai adopté 3 techniques :

  •  Acheter des cartons de la récup

Le pack de 10 est vendu à 15 dinars mais malheureusement il n y a pas beaucoup de choix de grandeurs. Remarque, comptez sur des bras musclés pour les transporter, ces trucs pèsent lourds !

  • Les avoir chez les commerçants du quartier

On m’avait gardé de côté des cartons de temps en temps, cela m’a beaucoup aidé !

  • Faire la poubelle

Attendez ! Ce n’est pas exactement ça lol
Je suis tombée sur un cimetière à cartons juste en face d’un grand magasin. C’était le paradis haha. J’y allais le soir avec des amis récupérer des cartons. Cette solution est très économique !

5# Faire adopter ses affaires

Oui ! J’ai cherché des âmes charitables pour adopter mes «objets précieux» dont je ne veux pas me séparer et que je pense récupérer lors de mes prochains retours quand j’aurais les valises vides 🙂

Faire les cartons
Comme je vous l’avais dit, cette étape est un peu galère et stressante, c’est pourquoi il faut s’organiser. Puis, pas grave si tout ne se passe pas exactement comme on veut !

A bientôt !

1 Comment

  • Reply
    Nina
    8 août 2018 at 6 h 04 min

    C’est en déménageant qu’on voit qu’on a entasser un millions de choses.
    Bon départ dans ce nouveau pays et bon courage pour ton emménagement,
    Bisous

  • Laisser un petit mot?